Ne quittez pas des yeux le busatier

Zahan - Animaux

Ville
Marcillac-La-Croisille
A faire en
Quête
mondesz
Difficulté
Terrain
Durée
2h-3h
Kilométrage
5km
Marcillac-La-Croisille, Ne quittez pas les yeux du busatier
Ajouter à mes prochains parcours
Ajouté à mes prochains parcours
Vous venez d’ajouter "Ne quittez pas des yeux le busatier" à vos parcours à faire !

Vous pouvez les retrouver dans votre carnet d’aventures.

Cache écrite et conçue par les Triples Buses, lauréates du concours « Crée ta cache Tèrra Aventura » en partenariat avec Gîte de France Nouvelle-Aquitaine.

Garez-vous sur le parking indiqué au point de départ. L’accès au parcours se fait par une route étroite donc veillez à laisser de la place pour passer. 

  • Sur le site, il n’y a pas de toilettes. Prenez vos dispositions avant votre arrivée sur les lieux
  • Soyez z'écolos, rapportez vos déchets chez vous
  • Terrain avec un fort dénivelé : bonnes chaussures et eau indispensables
  • Refermez bien les clôtures et ne faites pas de feu

Bienvenue au coeur des gorges du Busatier ! La Dordogne est ici grandiose.

Sûrement mais je ne capte rien en ces lieux, c’est Zone blanche, n’oubliez pas de télécharger la carte !

Point de départ : Les gorges du Busatier (N45°13.093' / E2°02.576')

Dirigez-vous vers le point de départ situé face aux panneaux d’information à quelques mètres.

La Dordogne ! D’une longueur totale de 483 km, sa source est la réunion de deux ruisseaux : la « Dore » et la « Dogne » sur la commune du Mont Dore et plus précisément au Puy de Sancy. Cette impétueuse rivière a creusé dans le plateau Limousin une gorge profonde de 300m... Mais vous ne la verrez pas courir : de nombreux barrages hydro-électriques ont assagi son cours... on dénombre ainsi 10 barrages de la source à l’embouchure.

Venez les z'amis on a une mission pour vous : un oiseau majestueux a subtilisé un trésor connu de tous les habitants de la région. Allez c’est parti !

Ne perdons pas de temps, la Dordogne et son environnement nous révèleront bien des surprises.

Alléchant mon cher Zahan ! La rivière Dordogne est depuis la nuit des temps source de nourriture et de richesses, au départ avec la pêche, puis avec la construction de moulins, et ensuite grâce au transport de marchandises sur des bateaux à fond plat : les gabares. Utilisées autrefois pour descendre des cargaisons de bois dans les plaines à vignobles du Bordelais, elles permettent aujourd’hui de magnifiques promenades sur la Dordogne. « ♫ C’était le temps des gabariers qui descendaient... ♫ »

Tu es d’humeur chanteuse Zéchopp mais sais-tu répondre à ma question ? Quel est le surnom donné à la rivière Dordogne ?
Relever le nombre de lettres qui composent ce mot sans compter l’article.


Notez ce nombre qui vaut A : A =_____
Indice
ne manquez pas de lire les panneaux d’information

Descendez la route en direction du jardin de Bardot.

L'énergie hydroélectrique à Marcillac-La-Croisille (N45°13.072' / E 2°02.429')

A la sortie de la Seconde Guerre mondiale, le barrage de Marcillac fût construit pour retenir les eaux du Doustre. Tu vois Zahan c’est devenu un lac artificiel long de 8km et d’une superficie de 230 hectares.

C’est impressionnant et en plus on peut faire des sports nautiques.

Oui enfin c’est surtout pour produire de l’électricité. D’ailleurs elle a lieu à cinq kilomètres au sud-est d’ici, à l'usine de Nougein, située en contrebas dans les gorges en dessous d’où nous nous trouvons.

Venez par ici, voici une cheminée d’équilibre ! Son rôle est d’amortir les coups de bélier ou surpressions provoquées par l’arrêt brutal des turbines.

Quelle hauteur sépare la chambre des vannes située au point n°2 de l’usine située au niveau de la Dordogne ?
Additionnez les trois chiffres et vous obtiendrez un nombre.


Notez ce nombre qui vaut B : B =_____

Poursuivez sur la route sur 350 mètres environ et prenez le chemin gravillonné à gauche direction le Jardin de Bardot. Poursuivez et virez à droite en suivant toujours « Jardin Bardot »

Le coulobre (N45°12.982' / E002°02.325')

Arrêtez-vous les z’amis, vous avez vu ? Nous sommes passés au-dessus de la conduite forcée, représentant 300 tonnes de métal et longue de 360 mètres, générant une chute brute de plus de 230 mètres !

Ah ah ah...le terrifiant Coulobre, reptile monstrueux ailé qui pouvait aussi bien vivre sur terre, sur l'eau et voler, n’est pas bien loin... on disait que la bête était si grande que lorsque sa tête buvait l'eau de la Dordogne sa queue était en haut de la falaise. Il inspirait une grande frayeur : on disait qu’il enlevait les habitants, les gabariers... et peut être le rapace que vous recherchez pour l’emmener dans sa tanière et le dévorer.

Je suis sûr qu’il pourrait se cacher dans cette conduite métallique...

Encore un mauvais sort d’un de ces terribles bad Poï’z... observez plutôt à l’aval les toits de l’usine de Marcillac-La-Croisille et les premiers contours de cette superbe vallée.

Quelle est la puissance unitaire d’un alternateur en Mégawatt ?
Additionnez les chiffres du nombre et vous obtiendrez un chiffre.


Notez ce chiffre qui vaut C : C =_____

Poursuivez votre descente sur le sentier dans la forêt en direction du jardin de Bardot.

Petite histoire de la châtaigne (N45°12.768' / E2°02.446')

La châtaigne est le fruit du châtaigner. Jusque-là pas de surprises les z'amis ! Originaire d'Asie mineure, la châtaigne a longtemps été considérée comme aliment de base, très nutritif, au même titre que les céréales. Dans le Massif central, les populations les plus modestes appréciaient son côté rassasiant et sa culture facile, jusqu'au 19ème siècle. Peu à peu, elle a quitté ce statut pour devenir un régal de saison.

Deux fois plus caloriques que la pomme de terre ou la banane, la châtaigne est très nourrissante et permet ainsi de faire le plein d'énergie de longue durée. Parfait pour gravir les montagnes !

Quel surnom donnent les gens de la région à la châtaigne ?
L’arbre à ... du Limousin.
Combien de lettres composent le mot manquant ?


Notez ce chiffre qui vaut D : D =_____

D’autres l’appellent aussi « l'arbre à saucisses » car les châtaignes servaient aussi à l'alimentation des porcs.

Nous nous égarons un peu les z’amis avec cette histoire fort instructive sur la châtaigne mais je crois que nous ne sommes pas au bout de nos découvertes sur ce sujet...

Un ancien séchoir à châtaignes (N45°12.724' / E002°02.450')

La châtaigne est mûre en octobre et ne se conserve que quelques semaines. Pour en disposer jusqu’à l’été suivant, il était donc indispensable de la faire sécher.

C’est pour cette raison que les habitants construisaient des séchoirs. Les ouvertures, que l’on voit, servaient à amener de l’air pour alimenter un feu lent qui était maintenu au rez-de-chaussée.

Comptez le nombre d’ouvertures que vous dénombrez sur le pignon du séchoir.


Notez ce chiffre qui vaut E : E =_____

Toujours pas la moindre trace de notre oiseau, j’aurai pourtant parié qu’il aurait pu se cacher à l’abri de ce vieux séchoir...

Poursuivez votre route et prenez à gauche au point de passage N 45°12.704' / E 002°02.464' en direction du jardin de Bardot.

Le jardin de Bardot (N45°12.692' / E2°02.523')

Pénétrez dans le jardin en ouvrant la barrière métallique. Fermez-là derrière vous.

Situé sur le versant sud-ouest des gorges de la Dordogne en contrebas du village de Nougein, le jardin de Bardot s'étend sur environ 1200 m2 et est caractérisé par une pente assez raide.

C’est à Nougein dans la maison appelée « Chez Bardot » que nait en 1865 Joseph Mas. Il apprend le métier de maçon et émigre sur les chantiers de la région bordelaise. Vers 1905, Joseph et sa femme Maria, revenus dans la région, entreprirent de devenir maraîchers dans les gorges ensoleillées de la Dordogne et entamèrent donc la réalisation du jardin en terrasse que vous avez sous vos yeux...

Magnifique, mais est-ce qu’il y a quelque chose à manger dans ce jardin perdu au fond des gorges de la Dordogne...?

A une altitude voisine de 300 mètres avec une très bonne exposition, ces terrasses horizontales soutenues par des murets de pierres sèches permettent de tirer un profit horticole des conditions microclimatiques exceptionnelles rassemblées en ce lieu : fraises, raisins et pêches feront la renommée de leurs jardins.

Miam miam, je m’en vais chercher notre rapace qui se rassasie probablement de fruits là-bas à l’ombre des treilles...

Je vous propose plutôt un jeu les z’amis pour chercher les fruits cultivés dans ce jardin.

Dans les mots mêlés, trouvez les noms de 5 des fruits cultivés ici et inscrits sur des panneaux dans le jardin.
Un fruit non cultivé ici s’est glissé parmi eux, trouvez-le. 
Comptez le nombre de lettres qui composent son nom.


Notez ce chiffre qui vaut F : F =_____

ELLIESORG
ELLNSZICJ
EKBCIPRJF
ZEBPASQWO
VMAORLIUY
HMNIFZXAN
QOARMELJR
PPNEAUUNN
BEEZIZPESF
MTALUNIVIO
groseille
fraise
raisin
poire
pomme

Bien joué les z’amis ! Ne nous attardons pas trop, la route est encore longue. Sortez du jardin par une autre barrière métallique située au point de passage N 45°12.693' / E 002°02.568' en haut à droite du jardin. N’oubliez pas de la fermer derrière vous et poursuivez votre chemin en suivant le balisage rouge, par le sentier en lacets qui gravit la pente raide.

Ah enfin les choses sérieuses commencent... on va pouvoir faire un peu d’exercice !

Nous n’arrivons pas à te suivre Zabdo...On connait ta devise : « Quand tu es face au mur, tu regardes le mur… mais n’oublie pas de te retourner et contempler le paysage qui t’entoure ».

En chemin, vous passerez devant l’intersection avec le chemin menant à la grotte des maquisards au point de passage N 45°12.716' / E 002°02.583'. Si vous souhaitez y aller, faites très attention !

La loi de février 1943 sur le Service de Travail Obligatoire (STO) oblige les jeunes gens des classes 1940, 41 et 42 à partir travailler en Allemagne. Nombreux refusent et se cachent dans les bois pour échapper aux recherches du régime de Vichy et aux forces d’occupation allemandes. Certains d’entre eux trouvèrent refuge dans cette grotte jusqu’à juin 1943. J’en viens et toujours pas de trace de notre oiseau...on appelle pourtant cette grotte le « nid d’aigle ».

Quittez la pente en poursuivant sur le plateau le chemin balisé rouge.

Le plateau des rapaces (N45°12.755' / E2°02.616')

Dans ces gorges de la Dordogne, la faune et la flore cohabitent harmonieusement dans un environnement préservé, classé réserve de biosphère par l’UNESCO en 2012. Ainsi, il est possible d’apercevoir un faucon pèlerin, un grand-duc, un aigle botté ou un milan noir parmi la multitude d’oiseaux séjournant dans la vallée.

Les gens de la région racontent que les oiseaux trouvaient refuge sur les arbres de ce petit plateau pour échapper au terrifiant coulobre.

Nous avons donc une chance de trouver notre oiseau chapardeur sur ce plateau ! Tiens justement regarde là-bas sur l’arbre !

Il y en a sur tous les arbres : regarde plutôt celui sur cet arbre plus loin, celui-là me parait plus malin et chapardeur...

Je ne pense pas, je dirais plutôt celui qui trône sur le grand chêne là-bas au loin....

Levez les yeux et comptez le nombre d’oiseaux perchés que vous pouvez apercevoir jusqu’au point N 45°12.796' / E 002°02.574' ?


Notez ce chiffre qui vaut G : G =_____
Indice
la réponse est un chiffre impair

Je ne reconnais toujours pas notre chapardeur parmi tous ces rapaces.

Au point de passage N 45°12.846' / E 002°02.555', suivez le chemin sur votre droite

Le pas du Diable et le fauteuil de Dieu (N45°12.937' / E2°02.714')

Les z’amis ! Ecoutez-moi, mon histoire va vous intéresser. Selon la légende, Dieu, qui de son fauteuil que vous allez voir un peu plus haut, gardait le chemin et protégeait ainsi les gens de Nougein et du plateau, chassa le Diable. Ce dernier, en s’enfuyant fendit la roche du chemin de son pied laissant ainsi son empreinte...

Zellé, as-tu aperçu un oiseau majestueux dans le coin ? Nous le cherchons en vain depuis le début de cette aventure.

Oui mais je crois que vous arrivez trop tard. Il a été transformé en pierre en face du fauteuil de Dieu...Selon la légende, le Diable sous l’apparence d’un rapace, serait revenu dans la vallée pour nuire aux gens de la région. En se rendant compte du subterfuge, Dieu le pétrifia en face de son fauteuil quand celui-ci passa dans le chemin.

Ce n’est pas le seul oiseau de ce type qui vit dans ces gorges, alors ne vous découragez pas car je suis sûr que celui que nous cherchons n’est plus très loin... Dans quelle direction du fleuve regarde l’oiseau de pierre ?
1 - En amont du fleuve
2 - En aval du fleuve
Relevez le numéro de la bonne réponse


Notez ce chiffre qui vaut H : H =_____

Continuez sur le chemin et passez devant le séchoir à châtaignes rénové, puis tournez sur votre gauche vers le belvédère au point de passage N 45°13.066' / E 002°02.755'

L’œil du Busatier (N45°12.951' / E2°02.664')

Nous arrivons au terme de notre aventure et observez la vue qui s’ouvre sous nos yeux !

Whaaou c’est splendide, je ne regrette pas tous ces efforts tellement la vue est belle.

Les Z’amis, regardez tous les oiseaux qui volent au-dessus de la vallée, mais lequel est celui que nous recherchons ?

Parmi les oiseaux dessinés sur la table d’orientation, lesquels sont cités deux fois ?
1 - Le faucon pèlerin et le milan noir
2 - Le milan royal et le milan noir
3 - Le milan royal et la buse
4 - Le faucon pèlerin et le grand corbeau
Relevez le numéro de la bonne réponse


Notez ce chiffre qui vaut I : I =_____

La cache

Regardez là-bas au loin notre oiseau chapardeur ! Attrapez-le !

Chers z'amis, nul besoin de dégrader les lieux qui vous entourent ! La cache est sûrement là, sous vos yeux. Votre quête doit rester sans incidence sur votre environnement. Merci.

Si vos réponses aux énigmes sont exactes, les coordonnées GPS s’affichent en vert sur l’application mobile. Cliquez sur « localiser la cache » puis laissez-vous guider!


Coordonnées de la cache : N45°(B-2).((I+E+D)*A)0' / E2°02.(G)(C+H)(F)'
 Le mot mystère est inscrit dans le carnet, placé à l'intérieur de la boite.


Félicitations, vous avez trouvé la cache !
A bientôt pour de nouvelles aventures !

Contact :


Office de Tourisme Ventadour-Egletons-Monédières
Rue Joseph Vialaneix
19300 EGLETONS
Tél
05 55 93 04 34
Email
accueil@tourisme-egletons.com

Les commentaires des Tèrr'aventuriers

16 jan 2022

Aimé marius a trouvé

belle balade ensoleillée

15 jan 2022

Jenni a trouvé

mplc

15 jan 2022

Violettes a trouvé

très beau !

02 jan 2022

JonSev a trouvé

Très beau parcours

02 jan 2022

JonSev a trouvé

Très beau site

01 jan 2022

Loupiot2819 a trouvé

Très beaux points de vue mais dur dur la remontée
mplc bonne et heureuse année pleine de découvertes à tous.

01 jan 2022

Maraîchine19 a trouvé

très belle balade ensoleillée, magnifiques paysages. mplc

01 jan 2022

Lesloustics a trouvé

un des meilleurs parcours