Les jours d'Angles sont contés


Poï'z
Zabeth
Thème de la cache
Histoire et monuments
Ville
Angles-sur-l'Anglin
Quête
Type de cache
Difficulté
Terrain
Durée du parcours
1h-2h
Distance
3km
Angles-sur-l'Anglin

Bien le bonjour, chers visiteurs ! Je suis navrée mais j’ai peu de temps à vous consacrer. Je dois trouver l’évêque Hugues de Combarel pour lui remettre cette mitre en dentelle.

Salut Zabeth… Waouh ! C’est du beau boulot que tu as fait là ! Cette broderie s’appelle « Les Jours d’Angles » et assure la renommée du village depuis le 19ème siècle. Elle consiste à retirer minutieusement les fils d'un tissu, pour créer des motifs.

Garez votre voiture sur le parking de la salle des fêtes des Combes N 46°41.665' / E 000°53.196' Empruntez ensuite la rue de la Queue du Renard N 46°41.650' / E 000°53.158'. Arrivés sur la rue de Tournon, prenez à gauche et suivez la ruelle de la Forge.

Ruelle de la Forge (N46°41.709’ / E000°53.099’)

Vous m’accompagnez ? Oh, c’est très courtois de votre part ! Allons à l’église remettre son présent à Hugues de Combarel. Savez-vous qui est cet homme ? Dès le 13ème siècle, un évêché très important et très influent s’installe à Poitiers. Hugues de Combarel est l’un de ces évêques qui laissa son empreinte dans l’Histoire, en menant à bien la rénovation de plusieurs châteaux.

Il souhaitera d’ailleurs restaurer la forteresse d’Angles-sur-l’Anglin, après que ses derniers seigneurs l’aient abandonnée.

Dans la rue de la Forge, trouvez le moyen de transport emprunté par Zabeth pour rejoindre l’église. S’agit-il :
1) D’une 2CV
2) D’un tracteur
3) D’un vélo
Relevez le numéro de la bonne réponse.


Notez ce chiffre qui vaut A : A =_____

Continuez dans la rue de l’Arceau puis prenez la rue de l’Église.

L’église Saint Martin (N46°41.737’ / E000°53.005’)

Attendez-moi ici, je vais voir si l’évêque est à l’intérieur…

Belle bâtisse tout de même. Ses parties les plus anciennes datent du 12ème siècle et la pièce la plus remarquable, c’est son clocher.

Salut la jeunesse ! Vous aussi, vous suivez le chemin de Saint Martin ? Long de 236 kilomètres, il relie Tours à Poitiers. Cette voie passe par les villes qui témoignent de l’enlèvement de cet homme. Les Tourangeaux sont allés le cueillir à Ligugé, près de Poitiers, pour le ramener chez eux et en faire leur évêque.

Saint Martin est super connu ! Alors qu’il n’avait plus un sou en poche, il partagea sa cape avec un déshérité, transi de froid. Sa grande bonté et ses récits extraordinaires en ont fait une figure emblématique du Poitou.

Le pied de Saint Martin indique que cette église se trouve sur le chemin de l’enlèvement. Quelle arme est gravée à côté du talon ?
Comptez combien de lettres composent ce nom féminin.


Notez ce chiffre qui vaut B : B =_____

Nom d’une châsse émaillée, c’est épouvantable ! Saint Martin vient de m’apprendre que l’évêque de Combarel ne s’est pas présenté à la messe ce matin… Il a dû lui arriver quelque chose !

Du calme Zabeth, il n’est sûrement pas loin. Allons sur la Huche Corne, nous pourrons scruter les environs à la recherche de notre homme.

La Huche Corne (N46°41.681’ / E000°52.910’)

D’ici, on peut difficilement rater notre évêque ! Ce promontoire permet de voir la forteresse, la vallée de l’Anglin et la ville basse, que l’on rejoint en traversant le pont. D’après sa position, la Huche Corne pourrait être un ancien poste de garde… D’ailleurs, « hucher la corne » signifie « sonner l’alarme » !

Combien d’arches possède le pont ?


Notez ce chiffre qui vaut C : C =_____
Indice
c’est un chiffre pair.

[Pouf] Zabeth, ne cherche plus l’évêque de Combarel, c’est le diable qui l’a enlevé ! Il l’a chargé sur son dos, avant de s’engouffrer dans cette sente tortueuse…

Qu’est-ce donc encore que ces balivernes, Zellé ?

Je t’assure ! On raconte que les habitants d’Angles étaient très attachés à leur évêque et très pieux, ce qui agaçait fréquemment le diable. Celui-ci voulut les détourner de leur religion en enlevant le pauvre homme … Tu ne me crois pas ? Emprunte ce passage et observe la roche. Tu verras que le diable y a laissé des traces de pas !

Empruntez le chemin permettant de rejoindre la rue du Pont. Attention par temps de pluie, terrain glissant.

Les pas du diable (N46°41.663’ / E000°52.942’)

Comment se nomme le chemin que vous venez d’emprunter ? En référence au passage du diable, il porte le nom de ses chaussures !
Comptez le nombre de lettres qui composent ce mot au pluriel.


Notez ce chiffre qui vaut D : D =_____

Hum. Personnellement, je ne crois pas une seconde à cette histoire. L’évêque de Combarel a certainement rendu visite aux moines de l’abbaye Sainte-Croix, située en ville basse... Allons, pressons !

L’abbaye Sainte-Croix (N46°41.596’ / E000°52.879’)

Cette abbaye bénédictine a été fondée en 1080, par le premier seigneur du château d’Angles-sur-l’Anglin, Isembert 1er. Sa vie fut bien mouvementée, si bien qu’il ne subsiste aujourd’hui que l’église abbatiale…

La première pierre est posée par Guillaume Tempier, évêque de Poitiers. Comme beaucoup d'abbayes, elle est alors dotée d'une aumônerie et d'une léproserie. Ses bâtiments vont jusqu'à la rivière. Vous vous rendez compte ? C’était du costaud !

Certes. Mais au 16ème siècle, pendant les guerres de Religion, la bâtisse est détruite par les Protestants. Le nombre de moines occupant l’abbaye décline. Au 18ème siècle, il n’en reste plus que 5 ! Enfin, à la Révolution, les maisons des chanoines sont vendues et l’abbaye devient propriété de l’État.

Non loin de l’église, à gauche du n°4, se trouve une étroite ruelle séparant deux maisons. On appelle cela une « androne ». Au Moyen-Âge, elle servait de coupe-feu et d’évacuation des déchets. Afin de ne pas attirer l’attention des moldus et pour des questions de sécurité, nous vous demandons de ne pas vous engager dans l’androne et de respecter la propriété privée.
Combien de pierres se trouvent au sommet de l’androne ?


Notez ce chiffre qui vaut E : E =_____
Indice
c’est un chiffre impair.

Toujours aucune trace de l’évêque de Combarel. Faisons le tour de l’abbaye, il aura certainement laissé un indice !

Suivez la route pour faire le tour du quartier. Tournez à gauche sur la rue du Pont.

Pendant le trajet, un détail attirera votre attention. Les toits des maisons sont parfois couronnés de cruches, qui font office de décorations ! Amusez-vous à les chercher, il y en a partout au village.

Vue du pont (N46°41.616’ / E000°52.904’)

Alors Zabeth, tu me crois maintenant ?

Soit. Ta théorie est un peu fantasque, mais c’est la seule que nous ayons. As-tu une idée de l’endroit où ton « diable » a pu emmener l’évêque ?

Au Roc-aux-Sorciers, bien sûr ! Suis-moi, je vais t’y mener.

[Blop] Salut les potes ! Joli point de vue sur la forteresse, pas vrai ? Elle culmine à 40 mètres au-dessus de l’Anglin. En posant les yeux sur la rivière, on remarque la présence d’un moulin. Celui-ci appartenait à l’abbaye, mais les gens de la ville basse pouvaient également l’utiliser pour moudre leur grain.

Observez le mur du moulin, au-dessus de la roue à aubes.
Combien y’a-t-il de fenêtres ?


Notez ce chiffre qui vaut F : F =_____

Traversez le pont puis traversez pour passer en-dessous. Empruntez la rue du Donjon en direction de l'étape suivante.

Les z’armes de Combarel (N46°41.638’ / E000°52.940’)

Le Roc-aux-Sorciers ? Le plus court pour y aller, c’est encore d’emprunter la tranchée des Anglais… C’est un chemin escarpé, creusé à même la roche.

On raconte qu’une nuit, les troupes britanniques qui convoitaient la forteresse ont construit un escalier dans la falaise. Au petit matin, ils ont pu surprendre les Français, qui les attendaient néanmoins armes à la main.

Hum. Permets-moi de nuancer tes propos. Car si le Poitou devient anglais en 1356, l’Histoire nous dit que Bertrand du Guesclin reprend le château en 1372, et sans combat.

Regardez, nous sommes sur la bonne voie ! Les armes de l’évêque sont sur ce panneau en bois. Elles sont représentées par un éperon et des coquilles.

Combien de coquilles y a-t-il sur le blason d’Hugues de Combarel


Notez ce chiffre qui vaut G : G =_____

Poursuivez sur le chemin puis grimpez sur votre gauche pour suivre la Tranchée des Anglais N 46°41.591' / E 000°53.041'.

La forteresse (N46°41.597’ / E000°53.053’)

Nom d’une truelle, l’ascension en valait la chandelle !

Nous n’avons point le temps de bayer aux corneilles. L’évêque est peut-être en danger et sans lui, le château ne pourra être rénové ! Pour vous éclairer, retraçons son histoire... Depuis le 11ème siècle, le château d'Angles-sur-l'Anglin surveille la frontière du Poitou. Il appartient d’abord aux z'Isembert, puis aux Lusignan et sera racheté par l’évêché de Poitiers au 13ème siècle, qui le conserve jusqu’à la Révolution.

Au 15ème siècle, les évêques effectuent d'importants travaux. Hugues de Combarel souhaite faire construire un château neuf…

Il faut absolument retrouver l’évêque ou les jours de la forteresse sont comptés !

Par ici ! Voilà le sentier menant au Roc-aux-Sorciers. Il longe la petite chapelle Saint-Pierre.

Une créature fantastique garde le passage menant au Roc-aux-Sorciers. S’agit-il :
1) D’un sphinx
2) D’un dragon
3) D’un ogre
Relevez le numéro de la bonne réponse.


Notez ce chiffre qui vaut H : H =_____

Suivez le chemin menant au Roc-aux-Sorciers.

Le Roc-aux-Sorciers (N46°41.595’ / E000°53.161’)

Vous voilà enfin les bipèdes ! J’étais à deux phalanges de déclencher le plan vigie « primate » ! Le diable est ici, avec l’évêque de Combarel. Il est grand temps qu’il déguerpisse pour rendre ce site aux Magdaléniens. Surnommé « Le Lascaux de la sculpture », le Roc-aux-Sorciers est un site paléolithique unique. Il conserve des sculptures animalières vieilles de 15 000 ans.

N’aie crainte, Zilex. Je connais bien ce vieux cornu et m’en vais négocier avec lui la libération de l’évêque. En revanche, il me faudrait une monnaie d’échange… Ce chapeau fera l’affaire.

Hé ! Ma mitre !

En quelle année Lucien Rousseau découvre-t-il ce gisement préhistorique ? Additionnez les quatre chiffres qui composent cette date pour obtenir un nombre.


Notez ce nombre qui vaut I : I =_____

Prenez la rue du Château qui borde la forteresse. A l’angle de la rue du Pont, prenez la Cueille sur votre droite.

Attention à la circulation.

La cache !

Bienvenue parmi nous, votre sainteté ! Oh, merci de votre aide les géocacheurs.

Chers z'amis, nul besoin de dégrader les lieux qui vous entourent ! La cache est sûrement là, sous vos yeux. Votre quête doit rester sans incidence sur votre environnement. Merci.

Si vos réponses aux énigmes sont exactes, les coordonnées GPS de la cache s’affichent en vert sur l’application mobile. Cliquez sur « localiser la cache » puis laissez-vous guider !


Coordonnées du parcours : N46° 4(F-1).(E)(I+11)’ / E000° 5(G).(B-C)(A)(D+H)’
 Le mot mystère est inscrit dans le carnet, placé à l'intérieur de la boite.


Indice
Téléphone ! Entrez et faites appel à votre mémoire

Félicitations, vous avez trouvé la cache !
A bientôt pour de nouvelles aventures !

Contact :


Office de Tourisme de Châtellerault
1 Place Sainte Catherine
86100 Châtellerault
Tél
05 49 21 05 47
Email
accueil@ot-chatellerault.fr

Les commentaires des Tèrr'aventuriers

09 déc 2018

Mathlulu39 a trouvé la cache

Très beau parcours et joli point de vue

08 déc 2018

Cambria a trouvé la cache

Attention cache a ne pas faire avec de jeunes enfants car escaliers dangereux .
Il manque le blason . Joli petit village

08 déc 2018

ta-sic a trouvé la cache

Merci pour la visite de ce magnifique village, à voir et revoir!

08 déc 2018

FredDel86 a trouvé la cache

C'est en Team SFS que nous arpenterons les ruelles d'Angles sur l'Anglin à la recherche des indices qui nous conduiront à cette belle finale.

Je penses que l'indice 7 à disparu (ou bien nous avons mal cherché !! )

Merci pour cette belle multi 👍🏻

08 déc 2018

Samsagace86 a trouvé la cache

Jolie balade avec la Team SFS
Merci aux mages

08 déc 2018

Zaltar a trouvé la cache

Mplc

07 déc 2018

Les petits chats a trouvé la cache

Difficile de nuit mais cache originale 👌