Ils sont « foux » ces Romains

Zigomatix - Gallo-romain

Ville
Auzances
A faire en
Quête
espacegame
Difficulté
Terrain
Durée
-1h
Kilométrage
1.50km
Ils sont foux ces Romains_Auzances
Ajouter à mes prochains parcours
Ajouté à mes prochains parcours
Vous venez d’ajouter "Ils sont « foux » ces Romains" à vos parcours à faire !

Vous pouvez les retrouver dans votre carnet d’aventures.

Réseau capricieux ! Pensez à télécharger les données avant de partir.

Au 1er siècle de notre ère, sur les hauteurs d’Auzances, les Gallo-Romains édifient la villa de Coux. Cet immense domaine agricole était composé de bâtiments d’habitation, de dépendances pour les z’animaux...

Et certainement de thermes ?! Ces bains qui permettaient aux z’habitants de se laver, bien sûr, mais z’aussi d’entretenir leur santé... Zigomatix ? Tu me les montres ?

Stationnement sur la place du marché N 46°01.533' / E 002°30.081'.

Point de départ : la chapelle de Sainte-Marguerite (N46° 01.647' / E002° 30.110')

Quel confort pour cette époque reculée ! Les Gallo-Romains possédaient déjà l’eau courante, grâce à un ingénieux système de canalisations souterraines... Autour de la chapelle, on remarque les vestiges des conduits en pierre qui acheminaient l’eau des sources avoisinantes jusqu’à la villa, mis au jour lors des fouilles archéologiques.

Nom d’une truite ! Voilà tout ce qu’il reste de tes thermes ?! Et moi qui ai longuement vanté leur beauté auprès de Zabeth... Quand elle va l’apprendre, elle va me passer un de ces savons !

Plait-il ? Un savon ?

Oui, euh. Nous « savons » que tu t’intéresses à l’Histoire... Alors, euh... Tu devrais jeter un œil à l’exposition archéologique !

La chapelle Sainte-Marguerite accueille une exposition des fouilles archéologiques des villas gallo-romaines de Coux et de Cujasseix (visite libre). Entrez à l’intérieur pour répondre à l’énigme.

Cet aménagement en brique est un système de chauffage par le sol... Un feu de bois était allumé à l’étage inférieur puis la chaleur se diffusait dans la pièce à travers le plancher de briques.

Comment se nomme le système de chauffage par le sol, utilisé par les Gallo-Romains ? Comptez le nombre de lettres qui composent ce nom masculin, commençant par un « H ».


Notez ce nombre qui vaut A : A =_____
Indice
la chapelle est fermée ? Comptez le nombre de sarcophages sur l’esplanade. Multipliez ce chiffre par 5 pour obtenir la même donnée.

Descendez la rue au N 46°01.624' / E 002°30.085' puis continuez tout droit. Tournez à droite dans la rue Rousseau pour rejoindre l’étape suivante.

La maison de la Ronzière (N46° 01.571' / E002° 30.061')

Mettez-vous en retrait de la circulation pour observer la maison de Ronzière. Merci de respecter la tranquillité de ses habitants.

Tu es drôlement doué pour balader les gens, Zigomatix ! Continue comme ça... Avec un peu de chance, Zabeth ne se souviendra plus de ce que je lui ai fait miroiter !

Ah, Zabeth. Je crois savoir que chez toi, les monuments historiques sont une « idée fixe » ? Vise un peu cette bâtisse ! Ce n’est peut-être pas de l’architecture gallo-romaine, mais elle a l’air solide...

Certes... Au 18ème siècle, elle appartenait à la famille Arnault de la Ronzière, originaire d’Auvergne. Ses deux tourelles, symboles de richesse, étaient un moyen pour ses z’habitants de montrer leur aisance, et leur prestige...

En « thermes » de symbole, en voilà un que l’on connait tous : le coq, perché sur le monument aux morts ! Sais-tu que c’est à lui que les Gaulois doivent leur nom ? En latin, la poule se dit « gallia ». Un mot que l’on utilisait à Rome pour qualifier ses voisins... Ils sont fous ces Romains !

Observez les tourelles de la maison de la Ronzière. Sur l’une d’elles, les tailleurs de pierre ont indiqué la date à laquelle ils ont achevé leur travail. Additionnez les quatre chiffres qui la composent pour obtenir un nombre.


Notez ce nombre qui vaut B : B =_____

Continuez en direction de la place du marché, puis dirigez-vous vers l’église.

L’église et ses fresques (N46° 01.491' / E002° 30.060')

Hum. Je me demande pourquoi l’Homme moderne construisait des clochers aussi hauts... Il devait avoir peur que le ciel lui tombe sur la tête !

Tu sais ce qu’on dit à propos des « coux » et des couleurs, Zigomatix... Mais en réalité, cette église date du 12ème siècle. Elle a ensuite été reconstruite et modifiée au fil des z’années... Ce clocher a donc été ajouté à la bâtisse originelle, qui fut elle-même ornée de fresques en 1965.

Si l’église est ouverte, n’hésitez pas à entrer pour découvrir l’œuvre de Nicolaï Greschny.

La technique, tout comme le mot « fresque », nous vient des Gallo-Romains. Dans leur langue, « a fresco » signifiait « peindre sur un enduit frais ». Les pigments colorés pénètrent ainsi beaucoup mieux, et durent plus longtemps...

Sur le portail du 13ème siècle, observez les chapiteaux sculptés. A droite, un homme et une femme, côte à côté, s’apprêtent à entrer dans l’église. Que font-ils en sortant, sur le chapiteau de gauche ?

  1. Ils se tournent le dos
  2. Ils se tiennent la main
  3. Ils s’embrassent

Relevez le numéro de la bonne réponse.


Notez ce chiffre qui vaut C : C =_____

Contournez l’église par la droite et descendez la rue de l’église. Puis tournez à gauche dans la rue de l’étang, au N 46°01.469' / E 002°29.999'.

Soyez vigilants en traversant la route pour rejoindre la rivière « Noisette » de l’autre côté.

La Noisette (N46° 01.421' / E002° 30.015')

« ♫ Ce petit chenal... ♫♫ Qui sent la noisette... Ce petit chenal... ♫ N’a ni queue ni tête... ♫ »

Si Zéïdon est comme un poisson à Auzances, c’est parce qu’elle est traversée par la rivière du nom de « Noisette » ! Mais rien à voir avec le célèbre gâteau creusois, à mon avis...

Eh bien non ! En revanche, on sait qu’au Moyen-Âge ce cours d’eau servait de défense naturelle à la ville fortifiée... Nous sommes d’ailleurs à l’extérieur des remparts, où se trouve la chapelle Sainte-Anne, autrefois réservée aux prêtres.

Tu nous parles d’un temps que ces jeunes ne peuvent pas connaitre ! Ils n’étaient même « panés » ! En une période moins z’éloignée, des tanneurs travaillaient le long de cette rivière... Ils z’y nettoyaient les peaux d’animaux, qui leur servaient de matière première.

C’est la raison pour laquelle les z’habitants d’Auzances sont surnommés « les pelauds » !

Combien d’arche(s) compte le pont qui enjambe la Noisette ?


Notez ce chiffre qui vaut D : D =_____

Revenez sur vos pas et prenez la rue Fourot N 46°01.448' / E 002°30.034'.

Difficile de ne pas se rendre compte qu’Auzances est bâtie sur un éperon rocheux. Je suis en « nage » !

Ce qui en fait un emplacement stratégique, pour surveiller les terres alentour. Deux niveaux de fortifications entouraient la ville, dont deux tourelles sont encore visibles.

Sans oublier les jardins installés « en terrasse ». Jusqu’au 19ème siècle, ils étaient dédiés à la culture du chanvre. Avec les fibres, on fabriquait des cordages et des vêtements, et ce dès l’époque gallo-romaine !

A la fourche, continuez à droite dans la rue Jean Jaurès. Tournez à gauche au N 46°01.506' / E 002°30.156', puis montez les escaliers situés au N 46°01.532' / E 002°30.150'.

La place du Terrier (N46° 01.524' / E002° 30.135')

Mes z’honorables salutations, nobles tèrr’aventuriers ! Vous qui êtes toujours en queste de fabuleuses z’histoires à raconter... Apprenez que cette placette se nomme « Terrier » en référence au livre qui, jadis, recensait toutes les règles de la seigneurie d’Auzances ! Ha !

Oui, bon... Pas de quoi déplacer le Colisée non plus...

Détrompe-toi, sieur Zigomatix ! Il avait pour les z’habitants de l’époque une valeur inestimable, puisqu’il permettait de rendre la justice ! Ce registre était conservé dans l’une des maisons entourant cette place, les plus z’anciennes d’Auzances.

Contrairement aux édifices d’Auzances, cette croix n’est pas en granit... En quel matériau a-t-elle été réalisée ?

  1. En grès (rouge)
  2. En pierre de Volvic (noire)
  3. En calcaire (blanc)

Relevez le numéro de la bonne réponse


Notez ce chiffre qui vaut E : E =_____

Mais j’y songe… L’on m’a longuement vanté les bienfaits des thermes de Coux. Puisque tu es là, aurais-tu l’obligeance de m’y conduire ? J’ai grand besoin de « trempouiller » ma couenne dans ces z’eaux...

Zéroïk, tais-toi ! Chut ! Chut !

... Car mes dernières z’ablutions remontent à l’an de grâce 1396, lorsque le duc Louis II de Bourbon fit reconstruire le château d’Auzances, détruit pendant de la guerre de Cent Ans... Aujourd’hui disparu, hélas.

Il n’en fallait pas moins pour rafraichir la mémoire de Zabeth ! Désolé, Zéïdon... A présent, seuls les dieux peuvent te venir en aide.

Remontez la rue Pasteur puis prenez la rue Morel. Tournez à droite dans la rue Saint-Jacques, au N 46°01.571' / E 002°30.121'.

Traversez la rue avec prudence, pour rejoindre l’étape suivante.

La croix cerclée (N46° 01.631' / E002° 30.136')

Veillez à rester en retrait de la circulation pour répondre à l’énigme.

Le socle de la croix fut installé en : 1_5_. Trouvez les deux chiffres manquants et additionnez-les.


Notez ce nombre qui vaut F : F =_____

Dois-je y voir un message subliminal ? Faut-il « faire une croix » sur ces fameux thermes dont tu m’as parlé ?!

Euh... Je... Je vais...

Il va t’y conduire, Zabeth ! Les z’anciens thermes se trouvent justement là où est ma cache aujourd’hui... Pas vrai, Zéïdon ?

La cache !

Ce ne sont peut-être pas les thermes auxquels Zabeth s’attendait... Mais ça « fera la maille », comme on dit ! Cette fois, Zigomatix m’a sorti d’un drôle de bain...

Si vous souhaitez compléter votre découverte, les restes de la villa gallo-romaine de Coux et des panneaux explicatifs se trouvent au N 46°02.414' / E 002°30.572' (accès libre).

Chers z'amis, nul besoin de dégrader les lieux qui vous entourent ! La cache est sûrement là, sous vos yeux. Votre quête doit rester sans incidence sur votre environnement. Merci.

« Si vos réponses aux énigmes sont exactes, les coordonnées GPS de la cache s’affichent en vert sur l’application mobile. Cliquez sur « localiser la cache » puis laissez-vous guider ! »


Coordonnées de la cache : N46° 01.(CxE)(D+2)(A-C)' / E002° (B+F).(D+1)(AxE)'
 Le mot mystère est inscrit dans le carnet, placé à l'intérieur de la boite.


Félicitations, vous avez trouvé la cache !
A bientôt pour de nouvelles aventures !

Contact :


Communauté de communes Marche et Combraille en Aquitaine
Rue de l’étang
23700 AUZANCES
Tél
05 55 67 17 13 / 05 55 67 04 99
Email
tourisme@marcheetcombraille.fr

Les commentaires des Tèrr'aventuriers

15 jan 2022

orordw a trouvé

petit tour de village bien agréable

14 jan 2022

Muriel03 a trouvé

Très beaux monuments religieux.

14 jan 2022

MARLOUCAR a trouvé

👍 belle promenade dans un petit village très agréable

02 jan 2022

Sas023 a trouvé

Belle promenade dans Auzances qui gagne à être connue (et mériterait d'être davantage peuplée pour retrouver sa noblesse d'antan). Merci pour cette jolie quête.

02 jan 2022

ElodieTiago23 a trouvé

Très sympa à faire . Très jolie ville

02 jan 2022

Nad Ine a trouvé

super sympa