Osez l’aventure, découvrez les richesses du territoire et contribuez à la valorisation du patrimoine régional ! 


Nos objectifs et valeurs partagées

Faites-vous plaisir en vous baladant avec vos enfants et contribuez à une opération de mécénat populaire originale. Tèrra Aventura a été imaginée comme un jeu permettant une mise en valeur et une découverte des trésors cachés du Limousin et de la Charente.

  • Se faire plaisir en pratiquant une activité sportive douce : la randonnée et la découverte de l’environnement, des savoir-faire locaux, de l’histoire du territoire…
  • Encourager la créativité des joueurs en proposant des concours pour récompenser les meilleures photos et les meilleurs commentaires.
  • Développer un esprit éco-citoyen en remettant un Poï’z « Zécolo » à chaque Tèrr’aventurier, justifiant d’avoir ramassé des déchets ou d’avoir réalisé un geste éco-responsable.
  • Promouvoir le respect des autres et du jeu, en respectant les propriétés privées, les autres joueurs, les usagers des chemins et les trésors.

Ce que nous ne voulons pas :

C’est que Tèrra Aventura devienne une compétition. Ce jeu doit rester une passion et une manière originale de découvrir et de préserver le territoire.

L’opération Zéthik

A chaque découverte de cache Tèrra Aventura (déclarée sur le site ou via l’application mobile), un « Zéthik » virtuel sera reversé à la Fondation du Patrimoine.

Le Zéthik est l’unité monétaire de Tèrra Aventura, dont la valeur est indexée sur la valeur du tourisme responsable. Un Zéthik pourrait avoisiner un euro, mais dépend avant tout de la générosité de nos partenaires et donateurs financiers.

Vous pouvez-vous-même effectuer vos donations en contactant le Comité Régional du Tourisme Limousin ! 

Les Zéthiks collectés permettront de contribuer à la valorisation d’un monument ou site choisi en partenariat avec la Fondation du Patrimoine

 Le lieu Zéthik 2016 : l'église d'Oradour-sur-Glane

A Oradour-sur-Glane, l’église domine et annonce le nouveau bourg. Son architecture est cependant en rupture complète avec le style de la précédente. Elle reflète certaines positions affichées par « l’Art Sacré », école de pensée très influente au sein du comité de la reconstruction. Le 10 juin 1952 eut lieu la pose de la première pierre de ce nouvel édifice ainsi que la bénédiction des fondations. Sa construction sera achevée quelques jours avant sa consécration et la bénédiction des cloches a eu lieu le 12 juillet 1953. Cette cérémonie marquera la fin de la « Reconstruction » d’Oradour-sur-Glane.

Aujourd’hui, l’Eglise Saint-Martin (en totalité) et certains objets mobiliers qu’elle contient sont inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

Un programme de restauration globale est nécessaire (réfection des fresques, limitation des altérations des bétons, réduction des pertes thermiques, mise aux normes accessibilité PMR). Ce sont près de 500 000 € HT de travaux qui vont être réalisés.

Partenaires